Bio

Malek Kanouni a commencé la photo en autodidacte lors de soirées événementielles, notamment au « New York Café », un bar branché de Huningue (FR-68). Inspiré par le jeu des ombres, de la lumière et des couleurs, il comprend rapidement qu’une photo n’est pas un simple cliché. En créant une atmosphère, en captant la profondeur d’un regard ou juste une expression fugace, Malek fait naître une harmonie qui transmue une simple image en une véritable réalisation artistique.

Son apprentissage est jalonné de rencontres avec des photographes professionnels et passionnés comme Jésus Herrera ou encore Christian Bettinger. « Ils ont su me guider avec passion tout en respectant ma sensibilité car, dans chaque discipline, la personnalité de l’artiste a autant d’importance que la technique. En les côtoyant, j’ai découvert la photo artistique, ce qui m’a donné envie d’intégrer les Beaux-Arts en 2011 ».

Malek Kanouni pousse alors la porte d’un univers qui lui ressemble, un lieu d’échange où les critiques sont constructives et permettent à chacun de progresser. Pourtant, c’est une rencontre particulière qui va tout changer : Fred Hurst, professeur de photographie aux Beaux-Arts est le premier à croire en Malek et à l’encourager à exposer une série de photos en 2013 qui va devenir Coincidences.

L’exposition s’exporte ensuite au Mexique dans les villes de Guanajuato et San Miguel de Allende, en Espagne à Barcelone, sans oublier la France ou elle connaît un franc succès à  Strasbourg, Mulhouse, Cernay, Huningue  et à Saint-Louis pour le 20e « Salon des 40 » en 2014.

En 2015 Malek Kanouni présente un nouveau thème Passages 2043 .La série comporte 20 clichés qui ont été pris en Europe (Espagne, Portugal, Italie, France, Suisse) et au Mexique. La série sera exposée à  Huningue, Saint-Louis, Strasbourg, Barcelone puis en 2016 au 21e salon des 40, à la 2ème Grande Exposition Internationale des Beaux-Arts de Neuf-Brisach, à Mulhouse.

Malek s’adonne également à la photo de concerts et  notamment pour le Webzine  Desinvolt,   Il a photographié des artistes comme Hubert-Felix Thiefaine, Arno, Elmer Food Beat, Popa Chubby, Uli Jon Roth (premier guitariste du groupe Scorpion),  Maceo Parker (saxophoniste de James Brown), Ana Popovic, Moutain Men. Il conjugue ainsi sa première passion la musique (Guitariste auteur-compositeur)  et la photographie.

En 2017 Malek effectue plusieurs voyages à Barcelone pour travailler sur une exposition qui s’intitulera «Musica». Il rencontrera plusieurs musiciens dans la rue, dans le métro, en concert. De ces rencontres ressort une expo concert en septembre 2017 au café artistique le Shakespeare avec une session live de deux grouoes venus de Barcelone Los Manoplas et Sobra La Marcha.

En 2018 Malek travaille sur une nouvelles série. Le thème travaillé porte sur les engrenages et leurs interprétations. Malek imagine des engrenages comme des émotions qui fluent à l’intérieur de nous même. Les premières photos de la série lui permettent d’être sélectionné au 24e Salon des 40 de Saint-Louis. Dès lors il continue son travail au travers de ces expériences de vie, de sa vie, de ses rencontres, de ces voyages. Aujourd’hui sa série “Engrenages Émotionnels” est aboutie, il vous l’a présentera très prochainement.